Isolation de sa maison : pourquoi, comment, quel type d’isolation ?

Isoler complètement sa maison, notamment ses combles, vous permet de faire des économies et d’éviter les déperditions thermiques. Découvrez tout le détail ci-dessous. 

Isolation complète de sa maison : on vous dit tout 

  • En 2021, on compte 4,8 millions de logements considérés comme des “passoires thermiques” en France. Cela représente 17 % des 29 millions de résidences principales ! 
  • Une passoire thermique c’est un logement qui, comme son nom l’indique, laisse passer la chaleur (ou la fraîcheur) au lieu de la conserver. En hiver, le logement reste froid et en été une fournaise
  • Les maisons les mieux isolées sont vendues 5 à 11 % plus cher !

Pourquoi refaire l'isolation de sa maison ?

Isoler sa maison pour améliorer son confort thermique et phonique

La première raison qui pousse la plupart des particuliers à se lancer dans des travaux d’isolation, c’est la recherche d’un plus grand confort thermique. Rien de plus désagréable que de passer un hiver dans un froid glacial et un été accablé par la chaleur au sein de sa propre maison. 

Pour retrouver cette sensation de bien-être au fil des saisons, une seule solution : l’isolation de vos combles, de votre toiture, de vos murs ou encore de vos fenêtres ! En plus de contribuer à homogénéiser la température ambiante en limitant les déperditions thermiques, l’isolation permet de réduire les nuisances sonores

Autant de raisons pour transformer votre habitation en cocon douillet. Vous hésitez ? Vous ne savez pas comment faire pour isoler efficacement votre maison ? Suivez nos conseils ! 

Isoler sa maison pour faire des économies

L’isolation d’une maison a de nombreux avantages. En plus d’améliorer votre confort de vie, elle vous aide à faire des économies sur le long terme. En effet, des combles mal isolés entraînent des déperditions d’énergie avoisinant les 25 %. Même chose pour les murs qui peuvent vous faire perdre 20 % de la chaleur produite par votre chauffage. 

Et n’oublions pas la toiture ! En effet, l’isolation de la toiture est l’un des chantiers de rénovation énergétique les plus importants. Rien qu’en isolant les combles et le toit, les ménages peuvent réaliser jusqu’à 30% d’économies d’énergie. Commencer par isoler ces deux structures est donc une bonne solution. 

Bon à savoir :

Le choix de l’isolant est important. Plus la résistance thermique (R) du système d’isolation est élevée, moins il y aura besoin de consommer de l’énergie.

Bon à savoir :

Isoler ces parties de la maison va non seulement vous empêcher de perdre cet argent, mais va aussi contribuer à lui donner de la valeur au moment de la vente. En moyenne, les maisons les mieux isolées sont vendues 5 à 11 % plus cher !

Isoler sa maison pour protéger l’environnement et sa santé

Enfin, isoler votre maison des combles au plancher, c’est aussi un moyen de faire un geste pour l’environnement puisque moins d’énergie est consommée pour chauffer le logement et donc moins de gaz à effet de serre est rejeté dans l’atmosphère. 

C’est aussi une bonne nouvelle pour votre santé car un logement mal isolé est plus sujet à la prolifération de l’humidité, elle-même responsable de maladies respiratoires !

isolation des combles

Isolation de ma maison : quels sont les prix et les aides ?

Les prix d’une isolation complète de mon logement 

Les travaux d’isolation d’une maison ne sont pas anodins. Ils représentent un budget conséquent de départ et sont souvent synonymes de gros chantier, mais ils sont heureusement rapidement rentabilisés

Si vous êtes encore un peu frileux à l’idée de vous lancer, sachez qu’il existe une solution : plusieurs aides de l’Etat ont été créées spécifiquement pour encourager les ménages à entreprendre des travaux d’isolation et alléger la facture. Nous en reparlons plus bas.

En attendant, le prix moyen d’une isolation d’une maison dépend de nombreux facteurs :

  • la partie de la maison à isoler (toit, combles, planchers bas, fenêtres, murs) ;
  • le type d’isolant utilisé (naturel, synthétique) ;
  • la surface à isoler ;
  • le coût de la main d’oeuvre (professionnel RGE) ;
  • les aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Prix moyens par pièce et type d’isolation 

Isolation des murs par l’intérieur

70 € /m2

Isolation des murs par l’extérieur

150 € /m2

Isolation des combles perdus

40 € /m2

Isolation des combles aménageables

65 € /m2

Isolation des planchers bas

20 € /m2

Comme vous pouvez le voir, le coût varie beaucoup selon la zone à rénover. L’isolation des planchers bas est a priori plus abordable que l’isolation des combles aménageables, mais il faut néanmoins savoir qu’isoler ses combles aura un impact plus important sur les performances thermiques de votre logement. 

Chaque projet d’isolation étant bien spécifique et particulièrement technique, nous vous recommandons de contacter un expert qui saura vous fournir des conseils avisés ainsi qu’ un devis détaillé. 

Ce qui est sûr, c’est que l’isolation de votre logement vous permettra de faire des économies importantes et d'optimiser votre confort de vie. En plus de ne plus devoir mettre le chauffage à fond, vous entendrez moins le bruit des voisins et de la rue. 

Isolation des murs par l’intérieur

40 à 80 € /m2

Isolation des murs par l’extérieur

Enduit : 110 à 180 € /m2

Bardage : 140 à 230 € /m2

Isolation des combles perdus

25 à 60 € /m2

Isolation des combles aménageables

Intérieur : 50 à 90 € /m2

Extérieur : 90 à 250 € /m2

Isolation du sol

40 à 60 € /m2

Quelles sont les aides pour isoler mon logement ?

Isoler sa maison de A à Z, ça coûte cher ! Et même si les bénéfices sont nombreux, il n’est pas toujours évident de se lancer dans de tels projets quand on ne roule pas sur l’or.

Heureusement, depuis quelques années, le gouvernement met tout en œuvre pour lutter contre la précarité énergétique et vous faire économiser quelques centaines à milliers d’euros. 

Avec des objectifs bas carbone ambitieux pour 2050, l’Etat a mis à disposition des Français plusieurs subventions qui leur permettent de financer des projets de rénovation et d’isolation destinés à améliorer leurs performances énergétiques et à réduire leurs émissions de CO2. 

Parmi les aides les plus emblématiques, on peut citer MaPrimeRénov, les primes Coup de Pouce ou encore l’éco-PTZ. Découvrons-les ensemble :

MaPrimeRénov 

C’est une prime assez récente puisqu’elle a vu le jour le 1er janvier 2021. Elle remplace le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) et s’adresse à tous les ménages sans conditions de ressources qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation énergétique. 

Selon Le Figaro, en 2020, plus de 140 000 ménages ont bénéficié de ce dispositif (prime moyenne par foyer : 4000 euros). Cette année, déjà 41 000 dossiers ont été déposés en moins d’un mois !

Les primes CEE 

Elles s’appuient sur le dispositif mis en place par l’Etat des Certificats d’Economies d’Energie qui oblige les entreprises polluantes à financer des travaux d’économie d’énergie en contrepartie de leur activité polluante. 

L’éco-PTZ 

De son vrai nom éco prêt à taux zéro, est un prêt sans intérêt de remboursement qui permet de financer des travaux de rénovation énergétique parmi lesquels l’isolation d’un habitat. Le montant maximal accordé est compris entre 7 000 et 30 000 euros selon les travaux entrepris.

La TVA à taux réduit 

Habituellement, le taux standard de TVA est de 20 %. Grâce à l’aide de l’État la “TVA à taux réduit”, vous pouvez bénéficier d’une TVA à 5 % ou 10 % selon vos conditions d’éligibilité et dans le cadre de travaux de rénovation ou d’amélioration énergétique d’un logement de plus de deux ans. 

Vous pouvez par exemple faire une demande de TVA à 5 % pour isoler vos combles puisqu’il s’agit de travaux permettant de faire des économies d’énergie !

N’hésitez pas à faire une demande d’aide en ligne, c’est simple et totalement gratuit !

Isolation des murs : estimez vos aides !

Faites des économies d'énergie et améliorez votre confort grâce aux aides de l'État pour isoler vos murs intérieurs ou extérieurs.

Calculer mes aides

Quelles sont les différentes techniques d’isolation ?

L’isolation des combles

L’isolation des combles est l’isolation la plus performante puisqu’elle permet de réduire les déperditions d’énergie de 25 à 30 %. Dans tous les cas, sachez que vous bénéficiez d’aides pour isoler vos combles, tout comme pour l’isolation des autres zones de votre logement.

Cependant, attention ! Dû à de trop nombreuses arnaques, l’Etat a suspendu les offres d’isolation des combles à 1 euro qui permettait de réduire significativement sa facture. 

Isolez vos combles au meilleur prix !

Gagnez en confort en été comme en hiver en isolant vos combles ! Profitez des aides de l'État pour financer vos travaux.

Estimer le prix de mes travaux

L’isolation des murs

Intéressons nous maintenant à l’isolation des murs. Elle peut être réalisée par l’intérieur ou l’extérieur et permet de diminuer jusqu’à 20 % les déperditions d’énergie. 

A ne pas négliger donc ! L’isolation de vos murs par l’intérieur est plus abordable et plus facile à mettre en œuvre que l’isolation par l’extérieur. 

Cette dernière nécessite une demande d’autorisation à la mairie pour effectuer des travaux de rénovation de la façade, qui peut être soit recouverte d’enduit isolant ou de bardage. 

L’isolation par l’intérieur des murs consiste à poser de l’isolant (la plupart du temps en rouleaux) sur le mur actuel qui sera maintenu à l’aide de rails métalliques. Ensuite, des plaques de plâtre sont posées au-dessus de l’isolant pour le protéger. 

Vous pouvez égalementinstaller des panneaux spécifiques pour les cloisons en mousse recyclée ou avec des plaques de plâtre, prêt à la finition. Vous avez également le choix entre des isolants spécialement conçus pour l’isolation acoustique ou plutôt pour l'isolation thermique

Bon à savoir : 

La  vapeur d’eau ne doit pas stagner à l’intérieur des parois de votre surface murale. 

Pour les murs maçonnés, si les règles de l’art n’imposent pas de pare-vapeur pour les isolants en laine minérale, ce dernier doit être installé avec l’utilisation d’isolants d'origine végétale ou animale.

Isolation des murs : votre devis gratuit

Hello Watt vous accompagne de A à Z pour isoler vos murs : calcul des aides, devis détaillé et vérification des artisans !

Je demande mon devis

L’isolation des planchers

L’isolation des sols n’est pas la technique la plus efficace pour réduire les déperditions thermiques mais elle joue tout de même un rôle important puisqu’elle peut empêcher 7 à 10 % de la chaleur de se dissiper à l’extérieur de votre logement. 

L’isolation des sols la plus courante est l’isolation des planchers bas. Elle n’est réalisable que si vous disposez d’un sous-sol ou d’un vide sanitaire (espace ventilé situé entre le sol et le premier plancher du bâtiment) d’au moins 30 cm puisqu’elle évite d'abîmer vos sols existants et les travaux sont peu intrusifs.

Un autre avantage est la rapidité des travaux : en une journée, des panneaux d’isolants sont posés sur le plafond de votre sous-sol ou vide sanitaire.

Pour isoler votre plancher par le dessus, il suffit de le recouvrir d’un isolant puis du revêtement de votre choix. Attention au choix de votre isolant, certaines matières peuvent faire jusqu'à 10 cm d’épaisseur. 

L’isolation des fenêtres

C’est sans doute l'opération  d’isolation la plus simple à effectuer et elle permet déjà de limiter les déperditions de 15 %

Vous pouvez installer par exemple du double vitrage (deux couches de verre, comprenant un espace rempli d’air ou d’un gaz) ou changer le cadre de vos fenêtres par un matériau plus performant (aluminium, bois, PVC, mélange des deux) mais aussi pourquoi, pas remplacer vos vieux volets par des volets isolants (oui, oui ça existe). 

Ces derniers contiennent un isolant de polyuréthane ou de mousse polystyrène.

Estimez le coût pour changer vos fenêtres

Obtenez votre devis personnalisé en 2 minutes.

Obtenir mon devis gratuit

Isolation d’une maison : les matériaux utilisés 

Nous avons déjà évoqué quelques types de matériaux qui servent à isoler une maison, mais voici une liste un peu plus exhaustive qui devrait vous intéresser :

  • Les isolants naturels : s’ils sont d’origine végétale ils peuvent être faits en laine de coton, laine de chanvre, laine de bois, voire même en fibre de coco. S’ils sont d’origine animale, on trouve tout simplement la laine de mouton ou les plumes de canard.

Bon à savoir :

La laine de bois est le premier isolant écologique du marché. Son pouvoir isolant est malgré tout légèrement inférieur aux isolants traditionnels et nécessite donc une épaisseur un peu plus importante pour obtenir les mêmes performances durant la période hivernale. 

En revanche, sa forte capacité thermique associée à une forte densité fait que la fibre de bois joue un rôle important lors des mois d’été. Elle conviendra donc parfaitement aux maisons à faible inertie de type ossature bois.

  • Les isolants synthétiques : ils ont la meilleure performance d’isolation (vous pouvez utiliser une couche plus fine sur ce type d'isolant). Le bilan écologique est par-contre assez mauvais. 
  • Les isolants minéraux : on peut penser à la laine de verre (très courant) ou la laine de roche.

Pour info :

Le panneau de laine de roche posé au mur constitue un excellent isolant pour garantir le confort thermique et acoustique des pièces à vivre.

Ce matériau est bon compromis prix/ confort, même si un peu moins performant que la laine de verre sur de faibles épaisseurs. Il faudra donc penser à mettre une épaisseur importante d’isolant.

  • Les isolants nouvelle génération : certaines peintures font office d’isolant, certains produits isolants sont très minces et fins.

Bon à savoir :

Enfin, sachez également qu’un isolant performant est un isolant qui offre la résistance thermique la plus importante. Cette dernière indique la capacité de l’isolant thermique à résister au froid et à la chaleur : plus la résistance thermique est élevée, plus l’isolant est efficace.

Des questions sur l'isolement de sa maison ?

A quoi ça sert d’isoler ses combles ?

Isoler ses combles permet de réduire drastiquement les déperditions d’énergie puisque c’est l’endroit où la chaleur et la fraîcheur sont le moins bien conservées de toute la maison. En limitant les pertes d’énergie, vous faites du bien à votre porte monnaie et à la planète !

Combien ça coûte de refaire isoler ses combles ?

Tout dépend de la nature de votre projet. En moyenne, isoler ses combles perdus coûte entre 20 € par mètre carré alors que l’isolation des combles aménageables demande un budget entre 50 et 80 € par mètre carré isolé. Heureusement, si vous faites appel à un professionnel RGE et que vous êtes éligible, vous pouvez débloquer des aides de l’Etat pour vous aider financièrement dans ce projet.

Quelles sont les aides à l’isolation de la toiture ?

L’aide la plus connue pour isoler votre toiture est MaPrimeRénov. Depuis sa création, elle a permis à de nombreux français de rénover leur logement et de bénéficier d’un confort thermique. 

Sarah Nedjar

Sarah Nedjar

Rédactrice experte énergie

Après une classe prépa lettres et l'obtention d'un Master en management interculturel, Sarah rejoint Hello Watt en 2021. Elle rédige des contenus (articles de blog, newsletters, communiqués de presse) sur l'actualité du marché de l'énergie.