Comment réaliser l'isolation des murs intérieurs minces ?

Isoler ses murs intérieurs minces demande une certaine adaptation dans le choix de l’isolant. Tous les détails ci-dessous.

En résumé

  • Pour une isolation mince des murs de sa maison, il faut penser au type d’isolant, mais aussi au type de mur que l'on souhaite isoler.
  • Les isolants minces, ou isolants multicouches, garantissent un confort thermique élevé tout en préservant l'espace à l'intérieur de votre logement. 
  • Un isolant mince est constitué de plusieurs couches d’isolants synthétiques (polystyrène ou polyuréthane par exemple) superposées puis compressées entre deux feuilles thermiques réfléchissantes.
  • Si vous cherchez à faire isoler vos murs intérieurs, vous pouvez simuler le montant de votre devis en ligne gratuitement.

Pourquoi faire une isolation de votre mur intérieur mince ?

Quand il s’agit de réaliser des travaux de rénovation dans sa maison, beaucoup s’orientent vers l’isolation des murs intérieurs. Plus simple et moins coûteuse, elle permet d’améliorer de façon significative les performances énergétiques de votre logement. 

Cependant, voilà, elle grignote inévitablement quelques mètres carrés de vos pièces habitables. L’isolation de votre mur intérieur mince serait-elle la solution ?

Un mur intérieur mince demande une isolation spécifique 

C’est un fait, les isolants minces ne suffisent pas à faire une isolation correcte. Cependant, couplé à un autre produit isolant, ils peuvent grandement diminuer l’épaisseur nécessaire au respect de la réglementation. 

Étant à la fois simples d’application, robustes et faciles d’entretien, les isolants minces pourront s’associer à des matériaux plus classiques comme les laines minérales ou naturelles telles que la laine de bois, la laine de verre ou la laine de roche. Vous pouvez par exemple voir sur le marché des isolants minces (3mm) à base de fibre de bois et de cellulose. Efficace en thermique et phoniquement, cet isolant écologique est aussi très résistant au poinçonnement.

Une moins grande épaisseur d’isolant sera donc nécessaire ce qui devrait vous faire gagner un peu de place avec une isolation tout aussi efficace.

Pour protéger les structures de l'humidité

Un des avantages non-négligeable dans l’isolation de votre mur mince, est que le type d’isolant utilisé sera un isolant mince. Or, ce dernier est un produit hors pair pour protéger les murs de l’humidité

Agissant comme un pare-vapeur, l’isolant mince permet d’éviter à la vapeur d’eau de stagner à l’intérieur des parois et donc empêche la formation de moisissures ou de champignons qui risqueraient d'abîmer vos structures. 

Ainsi, contrairement à un pare-vapeur classique, l’isolant mince pourra protéger votre mur de la condensation tout en apportant un supplément d’isolation.

isolant mince pour isolation

La nécessaire isolation des murs intérieurs minces

Quand on parle d’isolation de mur, deux techniques s’affrontent : l’isolation par l’intérieur (ITI) et l’isolation par l’extérieur (ITE). En fonction de vos besoins, de vos contraintes et de votre budget, l’une d’entre elles sera à privilégier. Sachez toutefois que l’ITE sera plus coûteuse et impactera certains critères : choix de l’épaisseur de l’isolant pour vos murs extérieurs et du matériau d’isolation entre autres. 

Aujourd’hui, il faut de toute savoir que l'isolation est obligatoire et doit respecter certaines normes imposées par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. C’est donc une tâche nécessaire, surtout quand on sait qu’elle peut vous faire économiser près de 25% sur votre facture de chauffage

Pour cette raison, et pour faire de votre foyer un véritable nid douillet, on vous dit tout sur l’isolation des murs intérieurs minces. Technique récente consistant à poser un isolant d’une épaisseur réduite sur les murs d’une maison, elle permet de réduire la perte de surface habitable d’une maison. 

Un problème commun se pose en effet : comment réduire la place prise par cette isolation sans en réduire ses performances ? En clair, que faire pour ne pas perdre de surface habitable dans sa maison sans pour autant installer un isolant moins efficace ? De cette question, est né l’isolant mince, appelé également isolant multicouches, qui se veut aussi fin qu’efficace. Mais qu’en est-il réellement ?

L’isolant mince : principe et fonctionnement

Un isolant mince est, comme son nom l’indique, un isolant dont l’épaisseur a été réduite. Pour cela, ils sont généralement constitués de plusieurs couches d’isolants synthétiques (polystyrène ou polyuréthane par exemple) superposées puis compressées entre deux feuilles thermiques réfléchissantes

Ce mécanisme permet alors de protéger votre mur de la chaleur grâce au phénomène de rayonnement. Ainsi, les produits minces réfléchissants (PMR) sont davantage efficaces pour protéger votre logement de la chaleur que pour le protéger du froid de l’hiver. Ils ne conviendront donc pas à tous les appartements ou maisons.

Bon à savoir :

L’isolant mince peut, pour plus de facilité, se poser en panneaux. Vous pouvez par exemple installer un panneau roulé semi-rigide de laine de verre ou encore un panneau de laine de verre recouvert de kraft.

L’isolant mince : ses normes thermiques 

Pour déterminer la qualité d’un isolant mince, il est important de connaître la performance thermique de chacun des isolants qui le composent (résistance et conductivité), ainsi que le nombre de couches

Cela reste nécessaire et indispensable, car, comme énoncé plus tôt, il existe certaines normes thermiques à respecter que ce soit dans l’ancien comme dans le neuf, mais peuvent dépendre des régions. Pour une rénovation, la résistance imposée se situe généralement entre 2 m².K/W et 2,9 m².K/W

Pour de la construction, ce chiffre doit être plus important et se situer entre 3,2 m².K/W et 5,5 m².K/W. Avec une résistance qui dépasse rarement les 2 m².K/W, les isolants minces n’entrent donc pas dans la réglementation en vigueur et sont difficilement utilisables seuls. 

L’isolant mince : son prix 

Sur le plan financier, il est à noter que le prix en fourniture de l’isolant mince s’avère très abordable. En effet, il est possible de tabler sur une fourchette de prix allant de 5 à 20 € par m². Si le bas de gamme risque de vous décevoir en termes de résistance thermique, les versions efficaces resteront cependant à un prix accessible. 

Les critères pouvant directement influer sur ce prix de fourniture sont principalement le coefficient de performance de l’isolant, son épaisseur, les matériaux isolants utilisés et également la marque du fabricant.

Sachez que comme pour tous travaux d’isolation, le prix de l’isolation de vos murs peut être élevé. Cependant, bonne nouvelle, il peut aussi être réduit grâce aux aides financières disponibles. 

Si vous souhaitez finalement réaliser une isolation Thermique des murs par l’Extérieur (ITE), sachez quand-même que vous ne pourrez plus bénéficier des offres d’isolation des murs extérieurs à 1 euro. Elles ont été supprimées par l’Etat à cause des trop nombreuses fraudes.

Pour rappel :

La résistance thermique intrinsèque : La résistance thermique intrinsèque est la capacité du produit à isoler tout seul. Les isolants minces font en général entre 3 et 50 mm d’épaisseur et ont une résistance thermique intrinsèque (certifiée) de 0.25 m².K/W pour les meilleurs soit une conductivité thermique de 0.033 W/m².K, pas beaucoup mieux que la laine de verre (0.035 W/m².K).

Pourquoi faire une isolation de votre mur intérieur mince ?

Quand il s’agit de réaliser des travaux de rénovation dans sa maison, beaucoup s’orientent vers l’isolation des murs intérieurs. Plus simple et moins coûteuse, elle permet d’améliorer de façon significative les performances énergétiques de votre logement. 

Cependant, voilà, elle grignote inévitablement quelques mètres carrés de vos pièces habitables. L’isolation de votre mur intérieur mince serait-elle la solution ?

Isoler son mur intérieur mince grâce à l’isolant mince 

C’est un fait, les isolants minces ne suffisent pas à faire une isolation phonique ou termique correcte. Cependant, couplé à un autre produit isolant, ils peuvent grandement diminuer l’épaisseur du matériau isolant nécessaire au respect de la réglementation. 

Étant à la fois simples d’application, robustes et faciles d’entretien, les isolants minces pourront s’associer à des matériaux plus classiques comme les laines minérales ou naturelles telles que la laine de bois, la laine de verre ou la laine de roche

Bon à savoir : 

Vous pouvez par exemple voir sur le marché des isolants minces (3mm) à base de fibre de bois et de cellulose. Efficace en termes thermique et phonique, cet isolant écologique est aussi très résistant au poinçonnement (charge concentrée sur une petite superficie). 

Une moins grande épaisseur d’isolant pour vos murs intérieurs sera donc nécessaire ce qui devrait vous faire gagner un peu de place avec une isolation tout aussi efficace.

Isoler son mur intérieur mince contre l’humidité 

Un des avantages non-négligeable dans l’isolation de votre mur mince, est que le type d’isolant utilisé sera un isolant mince. Or, ce dernier est un produit hors pair pour protéger les murs de l’humidité

Agissant comme un pare-vapeur, l’isolant mince permet d’éviter à la vapeur d’eau de stagner à l’intérieur des parois et donc empêche la formation de moisissures ou de champignons qui risqueraient d'abîmer vos structures. 

Ainsi, contrairement à un pare-vapeur classique, l’isolant mince pourra protéger votre mur de la condensation tout en apportant un supplément d’isolation.

Quelques recommandations pour bien poser un isolant mince

Les performances d’une isolation intérieure mince reposent essentiellement sur la qualité de la pose. Pour cela, il est donc préférable de demander l’aide d’un professionnel. 

Toutefois, si vous souhaitez réaliser les travaux vous-même, c’est possible ! Quelques recommandations seront tout de même à respecter :

  • Poser l’isolant mince vers la partie chaude, du côté intérieur : cela permet d’éviter les phénomènes de condensation qui pourraient grandement nuire à vos structures.
  • Aménager une lame d’air des deux côtés de l’isolant mince : cela permet de créer une couche isolante supplémentaire, l’air étant l’un des meilleurs isolant qui soit.
  • Tendre au maximum l’isolant mince et le fixer à l’aide d'agrafes : cette étape permettra d’améliorer l’isolation en évitant la formation de ponts thermiques superflus.
  • Augmenter l’étanchéité à l’air grâce à un ruban adhésif spécifique : ce ruban adhésif doit être déposé entre deux lés.
  • Ne pas oublier le système de ventilation : un bon système de ventilation reste essentiel dans toute bonne isolation.

Vous l’aurez donc compris, l’isolation intérieure mince n’est pas une solution miracle, comme vendue par certains fabricants. 

Cependant, si elle ne peut se suffire à elle-même, elle possède des qualités indéniables qui, associées à un autre produit isolant, pourront améliorer les performances énergétiques de votre logement et ainsi, vous faire réaliser de nombreuses économies sur votre facture de chauffage. 

Vous avez d’autres questions ?

Qu’est-ce qu’une isolation des murs intérieurs minces ?

L’isolation des murs intérieurs minces est une technique qui utilise des produits minces réfléchissants (PMR) comme matériau isolant. Plus fins et plus maniables, ils peuvent être un véritable choix d’efficacité énergétique, mais ne peuvent pas se suffire à eux-mêmes. Ils doivent donc toujours être complémentés d’un autre matériau isolant (laine de verre, laine de mouton, ouate de cellulose, polystyrène, polyuréthane…).

Comment isoler un mur avec un isolant mince ?

Les produits minces réfléchissants ou PMR, ont l’avantage d’être à la fois isolant et pare-vapeur. Cependant, leur faible résistance (maximum 2 m².K/W) ne fait pas d’eux des isolants à part entière. Ils doivent donc impérativement être couplés à un autre matériau isolant comme les laines minérales ou les laines végétales. Facile de pose, ils peuvent donc être une solution efficace, mais quelques recommandations d’installation sont toutefois à prendre en compte pour assurer ses performances.

Quels sont les avantages d’une isolation intérieure mince ?

Une isolation des murs intérieurs minces présente de nombreux avantages, notamment d’être pratique. Facile d’installation et ne demandant que peu d’entretien, elle peut être une solution efficace et robuste pour une isolation de vos murs. De plus, elle joue un double rôle d’isolant et de pare-vapeur qui peut vous aider à réduire l’épaisseur de votre isolation et donc à faire des économies.

Aliénor Guibert

Aliénor Guibert

Rédactrice experte en rénovation énergétique

Après une classe préparatoire de lettres, Aliénor se tourne vers le commerce puis le numérique. Elle rejoint ensuite l'aventure Hello Watt en tant que rédactrice spécialisée dans la rénovation énergétique.